pte-nav.gif (813 bytes)

arrow.gif (883 bytes)
Présentation
Actions
Parrainages
Dons
Artisanat
Volontariat
Journal
Vidéos
Dossiers
Contacts
News Fr.
Brèves
News Phil.

 

 

 


Dossier : Les volontaires et stagiaires de 2013

Coordination du centre pour filles à Palawan
Par Alice Teisseire

Mon séjour aux Philippines date maintenant de deux ans. Néanmoins j'en garde un souvenir ému qui a laissé une empreinte dans ma vie.
Je suis arrivée au Centre en 2013, les "house-mothers" m'ont accueillie en me présentant les jeunes filles.
Chacune, avec leur caractère différent, m'a fait une place dans le Centre. Tout de suite, j'ai ressenti l'univers bienveillant dans lequel je pénétrais.
J'ai eu la chance d'arriver pendant leurs vacances scolaires. J'ai pu passer du temps avec elles avant leur rentrée des classes. Les jeux ainsi que les tâches quotidiennes rythmaient la vie du centre.
Les jeunes filles sont pleinement investies dans la vie du centre : nettoyage, jardinage, cuisine, etc.
C'est incroyable de voir leur énergie, leur envie de découvrir, d'apprendre, leur bonne humeur quotidienne, comme si elles remerciaient le Seigneur d'avoir mis Alouette sur leur chemin.
Alouette leur donne une seconde chance qu'elles saisissent à pleines mains, même si les blessures sont encore ouvertes. Ces jeunes filles, si jeunes et pourtant si fortes, sont un exemple à suivre, une belle leçon pour nous autres, Occidentaux, qui avons tant de chance.

Coordination du centre pour filles de Palawan
Par Maud Eboa Lembe

Depuis plusieurs années, j’étais attirée par l’humanitaire. Ayant l'opportunité de faire un stage à l'étranger, j’ai décidé de me lancer et de réaliser ce projet qui me tenait vraiment à coeur ! Après des recherches et prises de renseignements sur différents organismes, j’ai choisi Association Alouette et donc, les Philippines pour les missions auprès de jeunes filles mais également pour la beauté de ce pays. L'équipe locale a été présente durant mon séjour et j'ai vraiment apprécié son attention et ses conseils lors des tout premiers jours d'adaptation qui ne sont pas les plus faciles !

Durant ma mission, j’ai travaillé dans le Centre pour jeunes filles à Luzviminda (Palawan). J'ai effectué essentiellement du travail administratif (budget, gestion des dossiers, rapports quotidiens d'activité et recherche de sponsors) en lien avec mon futur choix professionnel. J’ai passé des moments forts avec les filles au cours d’activités comme le karaoké, les sorties hors centre... Malgré la barrière de la langue, j’ai pu échanger et avoir des moments de complicité avec elles. J’ai été frappée par leur joie de vivre et leur courage : malgré des débuts de vie difficiles, un confort restreint et des parents absents, je n’ai jamais entendu aucune d’elles se plaindre et je n’ai vu sur leurs visages que des sourires.

Au cours de ma mission, les week-ends étaient libres pour partir en « excursion » visiter l’île de Palawan et découvrir sa population toujours très accueillante.
Cette mission m’a permis de découvrir une autre culture, de faire de belles rencontres mais aussi, de perfectionner mon anglais. C’est une expérience qui restera inoubliable et très enrichissante. Je la recommande à tout le monde.
Depuis mon retour des Philippines, je ne rêve que d’une chose : y retourner le plus vite possible et mon seul regret sera de ne pas avoir pu y rester plus longtemps !

Coordination du projet Natural Farming au centre pour filles de Palawan
Par Julie Mondolfo

Voilà plusieurs années que je voulais partir 6 mois dans une ONG et m’imprégner d’une nouvelle culture bien différente de notre mode de vie occidental.
Grâce à Alouette, me voici partie pour les Philippines. Quel magnifique pays, aussi bien par ses paysages que par sa population.
On m’avait dit : « Tu verras, les Philippins sont toujours souriants, accueillants, curieux de voir des étrangers et paraissent toujours heureux ». Je n’en ai plus aucun doute maintenant. Leurs sourires et leur joie de vivre ont marqué mon séjour. On y apprend aussi à vivre simplement, sans superflu et tout en chantant.
Ma mission, durant ces mois, était de trouver une façon d’améliorer le potager du centre de jeunes filles de Palawan afin de produire davantage de fruits et légumes pour les rendre plus autonomes.
Après des recherches, nous avons mis en place un atelier de vermiculture (élevage de vers de terre). Cela permet en seulement 2 semaines d’obtenir une terre riche et de s’en servir en tant que fertilisant naturel. Les résultats sont presque immédiats : les plantes produisent en plus grande quantité et les fruits et légumes sont plus gros.
Bien aéré et apportant de l’ombre, l’abri construit pour la vermiculture sert par ailleurs de pépinière au jardinier présent, ainsi que de lieu de détente et d’échanges pour les filles.
Passer plusieurs mois dans ce centre, vivre avec les filles, apprendre leur cuisine, leur façon de vivre, les entendre rire et chanter toute la journée, rencontrer les villageois…
Tant de beaux moments inoubliables et qui méritent d’être vécus.

Coordination du centre pour filles à Palawan
Par Sandra Dehon

Il est bien difficile de résumer en quelques lignes une expérience aussi forte et belle que celle que j’ai pu vivre au centre d’accueil de jeunes filles à Palawan. Dans le cadre de mes études, j’ai eu la chance d’y réaliser un stage de coordination et de partager le quotidien de ces jeunes filles pendant trois mois.
Mes premières impressions du centre se sont confirmées par la suite : celles d’un environnement accueillant, sécurisant, très soigné, vivant et coloré, un véritable havre de paix perdu dans un petit village au milieu de la forêt.
A les voir, on a du mal à réaliser ce que ces jeunes filles ont enduré. Elles respirent la joie de vivre et le centre vit au rythme de leurs chants et de leurs rires. Malgré cette ambiance légère et joviale, ces filles ont vécu des expériences traumatisantes et la reconstruction de soi prend du temps.
Finalement, ces petits brins de femmes pleines de détermination, d’énergie et de rêves plein la tête ne demandent rien de plus que de vivre une vie normale, remplie d’amour.
Et c’est exactement cette chance qu’Alouette leur donne, en leur offrant la possibilité d’aller à l’école, de partager une vie dans une ambiance familiale et d’entraide et de se construire un futur.
Cette expérience m’a ouvert les yeux sur une autre réalité et une autre culture.
Mon retour en France, un monde si différent, a été quelque peu troublant et déstabilisant, et m’a amenée à remettre en question notre mode de vie occidental et notre façon de voir les choses.
Je remercie de tout coeur Association Alouette, Bernard Pierquin et les jeunes filles du Centre pour cette magnifique expérience de vie !

Marketing - Malibay et centre pour filles de Palawan
Par Arnaud de Martène

C'est dans ce pays aux multiples contrastes que je me suis rendu compte du rôle essentiel de la Fondation Alouette au travers des différentes missions de l'association.
L'approche terrain, être au contact, permet de mieux se rendre compte de l'ampleur de la tâche et du travail accompli. C'est en travaillant et partageant avec les personnes de l'association que j'ai ressenti la force qu'elles insufflent aux étudiants sponsorisés par l'association. Une force qui les mène à la réussite.
Un travail important constitué aussi de belles rencontres qui ont fait de ce stage une expérience particulièrement enrichissante. Au sein du centre résidentiel de Palawan à Puerto Princesa, où je travaillais, les filles m'ont donné une belle leçon de vie faite de courage et de sourires. Un grand merci à M. Pierquin pour cette opportunité et tout ce que j'ai appris.

Coordination du centre pour filles à Palawan
Par Alice Vantournhoudt

L’été dernier, j’ai eu la chance de découvrir ce magnifique pays que sont les Philippines, grâce à Alouette Foundation. J’ai été volontaire pendant deux mois en tant que coordinatrice du centre de jeunes filles à Luzviminda, Palawan.
Ce fut une expérience très enrichissante. En effet, poursuivant mes études dans le secteur humanitaire, mon stage à Alouette Foundation m’a beaucoup appris pour la suite de ma formation et m’a confortée dans mon choix professionnel. Aussi, les deux mois passés avec les filles et les « house mothers » du centre ont rendu cette aventure humaine d’autant plus belle. Leur bonne humeur, leur accueil chaleureux et leur énergie étaient vraiment très agréables et motivants pour continuer le projet que Bernard Pierquin a initié.
Mon meilleur souvenir reste probablement la sortie avec les filles et les « house mothers » sur une des îles proches de Puerto Princesa. Il est important de continuer à avoir des volontaires qui s’investissent dans Alouette Foundation, car cette ONG a véritablement un impact positif sur la vie des Philippins qu’elle aide.

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)

 

lanie.gif (10714 bytes)