pte-nav.gif (813 bytes)

arrow.gif (883 bytes)
Présentation
Actions
Parrainages
Dons
Artisanat
Volontariat
Journal
Vidéos
Dossiers
Contacts
News Fr.
Brèves
News Phil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Dossier : Les volontaires et stagiaires de 2006

Conception et écriture du projet de centre d’accueil pour filles victimes d’abus
Par Bernadette Bailleul

Un projet pédagogique de correspondance scolaire a été initié par ma fille Mathilde – stagiaire sur l’île de Palawan et à Manille durant 6 mois – entre les enfants du C.P. de l'école primaire Jules Ferry à Bernay (Eure) et les enfants de Malibay – Manille.

Voici leurs impressions :
- Cela nous plaît … Eléonore
- Ils font de beaux dessins…Cloé et Antoine
- On aimerait qu’ils nous écrivent plus souvent ! mais c’est loin … Tom et Pierre
- On aime bien nos amis philippins … et on attend une lettre : on a plein de choses à leur raconter !

Malgré la distance et l’attente, les enfants sont toujours motivés. Cette première expérience est intéressante car elle enrichit les uns et les autres: elle correspond également aux programmes de découverte du monde.

Mise en œuvre projet « atelier de couture à Malibay »
Par Clotilde

Arrivée en Juin à Manille pour étudier, j’ai vite recherché une association, un projet dans lequel m’investir. J’ai alors rencontré Alouette Foundation et son directeur Bernard Pierquin qui m’a ouvert ses portes et offert l’opportunité de gérer un nouveau projet, le « sewing livelihood project ».
L’idée : donner à des femmes de Malibay, un quartier pauvre de Manille, l’opportunité de gérer un atelier de fabrication de vêtements. Ce projet a pour but non seulement d’augmenter le revenu des participantes et ainsi leurs conditions de vie mais aussi de développer leur esprit d’entreprise et leur confiance en soi. Tout cela passe par l’acquisition de nouvelles compétences ainsi que par l’implication directe dans la gestion du projet.
Sans expérience préalable dans le développement, j’ai souvent dû improviser et apprendre « sur le terrain ». L’humanitaire n’est pas une affaire simple, il faut du temps, des moyens et beaucoup de motivation.
Ça n’en a pas moins été une expérience formidable qui m’a énormément apporté, une première expérience dans l’humanitaire, de nouvelles compétences, une ouverture d’esprit et surtout une immersion dans la vie et la culture philippines que je n’aurais jamais eu la chance de connaître en restant à l’université.

Réorganisation, mise en œuvre du projet « tissages de Samoki »
Par Alice Couanon et Emmanuel Davost

Depuis maintenant 15 ans, Association Alouette soutient les tisserandes de Samoki. Dans cette région de Mountain Province, l’activité de tissage se pratique toujours selon la technique ancestrale du Backstrap. Les designs réalisés font partie intégrante de la vie de la tribu « Igorots » et confèrent aux tissages une grande qualité. Et, pourtant depuis quelques années ces femmes rencontrent des problèmes dans la commercialisation des tissages.

Ne pouvant laisser se perdre la richesse importante que constitue cet art local, Alouette Foundation a souhaité donner un nouvel élan à l’association des tisserandes de Samoki. Cette action a tout d’abord commencé avec la location d’un lieu de vie en plein cœur du village. Raphaël, volontaire durant 2 mois a participé à cette rénovation. Nous y vivons nos 8 mois de mission: redynamiser l’activité de ce groupe de femmes notamment en améliorant les combinaisons de couleurs, en organisant une formation de couture….et surtout en leur donnant l’espoir de faire de cette activité une véritable source de revenus.

L’idée, au-delà des commandes de France, est de leur tracer un avenir au sein des articles artisanaux du marché touristique de la région de Mountain Province, seul marché viable à long terme.

Parallèlement au projet avec les tisserandes, Alouette Foundation s’est engagée auprès de l’école élémentaire de Samoki. Deux après-midi par semaine, les enfants des grades 4 et 5 (CM1-CM2) découvrent une approche de l’informatique par un échange avec l’école primaire Saint Louis de Gonzague (Château-Gontier, 53). Cette correspondance permet aux deux établissements de partager culture et éducation, tout en renforçant les bases de l’anglais et de l’informatique.
Concernant la France, forte de ses échanges avec les Philippines, l’école mayennaise a souhaité consacrer son marché de solidarité annuel à Association Alouette. Par cette généreuse action, AFPI bénéficiera des recettes des ventes de ce marché (alimentation, objets divers et produits artisanaux).
De plus, l’exposition et la vente de produits tissés de Samoki auront également lieu en ce samedi 24 mars 2007 dans l’école primaire (rue Volney, 53200 Château-Gontier). Un stand d’Association Alouette sera tenu avec photos et reportages. Tous les membres d’AFPI sont les bienvenus.

Depuis le début du mois d’octobre 2006, nous sommes donc présents sur Samoki en vue de renforcer les programmes d’Alouette en Mountain Province. La vie au sein du berceau du tissage traditionnel dans les montagnes se fait au rythme des rites ancestraux: travail au champ, cérémonies religieuses ou autres festivités… L’accueil et le sourire des gens renforcent cette expérience humaine. Combinant avec la culture locale, les disponibilités et les motivations des bénéficiaires, ainsi que l’orientation souhaitée par Alouette Foundation, nous vivons cette aventure au plus proche des interrogations du quotidien. Loin du terrain, nous avons toujours une vision différente de ce qu’est la vie d’une ONG. La générosité, la disponibilité et le dévouement de Bernard Pierquin resteront un exemple de persévérance, poussant à avancer malgré les difficultés.

…cheminer sur les pas de l’Alouette ouvre le cœur à son souffle de partage, d’espoir et de solidarité…


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

volunteer.gif (15511 bytes)
Les tisserandes en formation de couture